Logo Nouveau Mouvement

ECONOMIE

➢ Les Aides Sociales :

Le Nouveau Mouvement souhaite une révision des attributions des aides sociales. Pour cela, il propose :
➢ 1. La mise en place d’audits complets sur la situation de chaque allocataire.

Le Nouveau Mouvement souhaite réaliser un audit complet et régulier de la situation de chaque allocataire pour vérifier l’exactitude des informations fournies et actualiser les données en
fonction de l’évolution de leur situation.

  • Efficacité des aides :

Un audit régulier permettra de s’assurer que les aides sont attribuées à ceux qui en ont réellement besoin, optimisant ainsi l’utilisation des fonds publics.

  • Actualisation des données :

La mise à jour constante des informations garantit que les aides sont ajustées en fonction des changements dans la situation des allocataires, évitant ainsi les versements indus.

  • Transparence :

Cette mesure renforcera la transparence et la confiance du public dans le système d’aides sociales.

➢ 2. Le renforcement des contrôles des allocataires.

Le Nouveau Mouvement souhaite renforcer les contrôles des allocataires pour identifier et stopper les abus et les fraudes aux aides sociales.

  • Prévention de la fraude :

Des contrôles plus rigoureux permettront de détecter plus rapidement les fraudes, économisant ainsi des millions d’euros qui pourraient être réinvestis dans des programmes sociaux.

  • Équité :

Assurer que seules les personnes éligibles bénéficient des aides sociales, renforçant ainsi l’équité du système.

  • Dissuasion :

La perspective de contrôles renforcés dissuadera les tentatives de fraude, contribuant à un système plus juste.

➢  3. La mise en place d’une contrepartie aides sociales / travail pour les personnes sans activité.

Le Nouveau Mouvement souhaite mettre en place une contrepartie sous forme de travail d’intérêt communal ou de services à la communauté pour les personnes sans activité qui bénéficient d’un logement social et/ou d’aides sociales.

  • Intégration sociale :

Cette mesure facilitera l’intégration des bénéficiaires dans la communauté et leur permettra de développer de nouvelles compétences.

  • Contribution à la société :

Les bénéficiaires contribueront de manière tangible à la société, ce qui peut également améliorer leur estime de soi.

  • Optimisation des ressources :

Utiliser les talents et les compétences des bénéficiaires pour des travaux d’intérêt général contribuera à l’amélioration des services publics locaux.

➢  4. Le remplacement des aides pécuniaires en espèces par des “bons à payer”.

Le Nouveau Mouvement souhaite remplacer les aides pécuniaires en espèces par des ” bons à payer ” pour éviter les achats abusifs et orienter les dépenses vers des produits et services essentiels.

  • Gestion responsable des aides :

Les bons à payer peuvent être restreints à des achats spécifiques, garantissant que les aides sont utilisées pour des besoins essentiels comme la nourriture, le logement et la santé.

  • Réduction des abus :

En limitant les possibilités d’utilisation des aides, cette mesure réduira les risques d’achats non prioritaires ou abusifs.

➢ 5. Réserver les allocations familiales pour les enfants vivant en France et scolarisés.

Le Nouveau Mouvement souhaite conditionner les allocations familiales à la résidence en France et à la scolarisation obligatoire des enfants.

  • Éducation :

Encourager la scolarisation des enfants contribuera à leur développement et à leur avenir, réduisant à terme les inégalités sociales.

  • Cohésion sociale :

Assurer que les aides bénéficient directement aux enfants vivant en France renforcera la cohésion et l’intégration sociale.

  • Optimisation des fonds publics :

Cibler les aides permettra une utilisation plus efficace des fonds publics, en s’assurant qu’ils profitent directement aux enfants qui en ont besoin.

➢ 6. La suppression des allocations aux parents lorsque les enfants sont placés.

Le Nouveau Mouvement souhaite l’arrêt du versement des allocations familiales aux parents lorsque les enfants sont placés sous la responsabilité de l’État ou d’une autre structure.

  • Justice sociale :

Il est juste que les allocations destinées aux enfants suivent ces derniers, surtout lorsqu’ils sont placés en institution ou en famille d’accueil.

  • Responsabilisation :

Cette mesure encouragera les parents à prendre leurs responsabilités et à veiller à ce que leurs enfants restent sous leur garde, si possible.

  • Réallocation des ressources :

Les fonds ainsi économisés peuvent être redirigés vers les structures d’accueil pour améliorer les conditions de prise en charge des enfants placés.